Cesame - Les Serruriers Métalliers du Grand Paris

La Chambre professionnelle a aussi pour mission d’informer les particuliers sur le métier afin qu’ils puissent faire appel sereinement à une entreprise de serrurerie-métallerie.

A cet effet, voici une liste de points sur lesquels vous devez être vigilants :

> Si vous avez un souci, il est préférable de contacter tout d’abord votre serrurier habituel.

> Si celui-ci n’est pas disponible, il pourra certainement vous orienter vers un autre serrurier de confiance.

> Si vous n’avez pas de serrurier habituel, vous pouvez contacter le serrurier agréé par votre assurance ou par votre syndic d’immeuble. Nous vous conseillons de noter ses coordonnées par exemple au dos de votre paillasson, il sera ainsi à votre disposition le jour où vous en aurez besoin.

>Nous vous déconseillons de faire appel aux sociétés de dépannage multi tâches qui laissent leurs coordonnées sous forme de carte dans votre boîte aux lettres, et où figurent généralement les n° de tél d’urgence comme le SAMU, la police et les pompiers.

>Nous mettons à votre disposition une liste d’entreprises adhérentes à la Chambre, et qui respectent ses valeurs professionnelles. Cliquez ici pour accéder à cette liste*.

> Si vous en avez la possibilité, favorisez une intervention en semaine et pendant les horaires de travail, cela vous évitera des surcoûts inutiles. Par exemple, si vous êtes coincé à l’extérieur de chez vous un jour férié à 23h, il vaut mieux trouver une solution d’hébergement et vous occuper de votre problème de serrure le lendemain.

> A moins qu’il n’y ait urgence, surtout ne paniquez pas et essayez de relativiser : vous aurez les idées plus claires. Les serruriers peu scrupuleux profitent généralement de l’état de faiblesse, d’urgence ou de panique de la personne pour pratiquer des interventions inutiles et coûteuses.

> Il est recommandé de demander plusieurs devis auprès de différents professionnels, vous pourrez ainsi comparer.

> Si votre porte est uniquement claquée (pas de tentative d’effraction ou autre…), dans la très grande majorité des cas, cela NE JUSTIFIE PAS le changement de votre serrure.

> Si le professionnel vient à changer la serrure de votre porte, vous pouvez consulter le lexique pour avoir une idée plus précise des termes techniques qu’il utilisera et/ou qui figureront sur le devis.

> Dans le cas d’un changement de serrure, le professionnel est tenu de vous restituer IMMEDIATEMENT l’ensemble des clés : même si vous payez en plusieurs fois, même si vous payez par chèque, etc. Les pratiques consistant à conserver un double jusqu’à obtention du paiement intégral ne sont pas légales.

> Nous vous conseillons également de conserver votre ancienne serrure. En cas de litige, elle peut vous servir de preuve. Les serruriers peu scrupuleux jouent généralement sur le fait qu’elle ne vous sert plus à rien, et qu’ils sont tenus de la récupérer.

Or, il s’agit uniquement pour eux d’une garantie qu’en cas de litige sur les travaux à effectuer , vous ne pourrez pas contredire le fait que l’ancienne serrure était défectueuse, cassée, ou forcée et qu’ils n’avaient pas d’autre choix que de vous la changer… C’est une pièce indispensable dans le cadre d’une expertise.

Il arrive également que certains serruriers facturent le changement d’une serrure complète mais qu’ils n’en posent réellement qu’une partie.

Dans tous les cas, vous avez des droits et vous disposez de moyens de recours. Afin de lutter contre le phénomène d’arnaques, il est important de saisir les possibilités dont vous bénéficiez. La Chambre professionnelle peut vous guider dans vos démarches.

Vous avez fait appel à un serrurier et estimez être victime d’une arnaque ? Nous vous conseillons de suivre les démarches suivantes :

> Vous disposez d’un délai de rétractation de 15 jours dans le cas suivant : vous avez fait appel à un serrurier pour une ouverture de porte ; vous ne lui avez pas demandé de changer votre serrure, c’est lui qui vous l’a proposé / imposé. Dans ce cadre, le changement de serrure effectué correspond à du démarchage à domicile, et vous avez 15 jours pour vous rétracter.

> Si vous êtes dans ce cas et que le délai court toujours, envoyez un courrier en recommandé avec accusé de réception à l’entreprise qui a effectué l’intervention en lui retournant le formulaire de rétractation (qu’elle doit normalement vous fournir). Autrement, la simple mention écrite de votre volonté de vous rétracter suffit.

> Prenez contact avec une association de consommateurs qui vous aidera dans les démarches à suivre pour résoudre cette problématique

> Contactez également la Direction Départementale de la Protection des Populations dont vous dépendez (antenne départementale de la Direction Générale de la Consommation de la Concurrence et de la Répression des Fraudes), qui pourra aussi vous aider dans vos démarches et vous guider si vous engagez une procédure contre cette entreprise. Vous trouverez ici la liste des DDPP.

> N’hésitez pas à envoyer une copie du courrier recommandé à l’association de consommateurs, à la DDPP, et vous pouvez également nous mettre en copie de ce courrier. L’idée d’engager une procédure pourra peut être effrayer le serrurier dont vous avez été victime, et celui-ci sera peut être plus enclin à négocier avec vous suite à la réception de ce courrier.

De ce fait, essayez de le rappeler une fois que vous avez la confirmation qu’il a bien réceptionné ce courrier, cela vous permettra peut être de gagner du temps et d’éviter d’engager une procédure longue et coûteuse.

Pour plus d'informations

Voir aussi la fiche pratique réalisée par la DGCCRF sur les entreprises de dépannage à domicile.